LogoLobbywatch

Les lobbyistes restent à l'écart

22.08.2020 09:04 – Otto Hostettler

Depuis près de six mois, les lobbyistes professionnels n’ont plus accès au foyer du palais fédéral. Ils doivent continuer à être patients.

Les règles strictes d’accès au Palais fédéral pendant la période de la Corona ne seront que légèrement assouplies. La délégation administrative (c’est-à-dire les présidences du Conseil National et du Conseil des États) a décidé qu’à la session d’automne, le régime d’accès, qui est fortement limité en raison de la pandémie de Corona, ne sera que légèrement assoupli. Seuls les collaborateurs personnels des membres du Conseil national et du Conseil des États, ainsi que les ambassadeurs, seront admis. Les lobbyistes devront rester à l’extérieur.

Ils entrent généralement au Palais fédéral – tout comme les collaborateurs personnels – grâce aux cartes d’accès que chaque député peut distribuer à deux personnes.

Mais c’est ça le problème : la liste des personnes ayant un droit d’accès comprend parfois des personnes ayant cette désignation qui n’auront toujours pas accès, comme le confirment les services parlementaires. En effet, pour avoir accès à la salle des pas perdus en vertu du nouveau règlement spécial, ces personnes doivent être inscrites simultanément sur la liste – gérée séparément – des collaborateurs personnels.

Cette liste existe parce que, depuis la nouvelle législation, une modification des règles permet au collaborateurs personnels d’avoir accès aux procès-verbaux confidentiels des commissions. Les réunions des commissions ne sont pas publiques, de sorte que les procès-verbaux ne sont accessibles qu’aux membres du Parlement - et, plus récemment, aux collaborateurs personnels. En conséquence, il y a quelques mois à peine, plusieurs représentants d’associations et conseillers en communication étaient encore présentés comme des «collaborateurs personnels» de parlementaires – évidemment pour obtenir l’accès aux procès-verbaux secrets.

Cependant, la réglementation actuelle de l’accès à la Corona pour les invités n’est pas aussi simple qu’elle en a l’air – elle montre surtout toute l’absurdité de la réglementation actuelle de l’accès au Bundeshaus.

Le cercle des invités autorisés à entrer dans le Palais fédéral se réduit ainsi à quelques dizaines de personnes. Même les anciens parlementaires – qui ont en fait un droit d’accès à vie – doivent également rester en dehors. Après tout, les parlementaires peuvent recevoir jusqu’à quatre invités par jour.

Pour leur part, les lobbyistes - qui n’ont toujours pas accès à la salle des pas perdus - prouvent depuis des mois qu’ils peuvent exercer la meilleure influence possible sur les membres du Conseil national et du Conseil des États depuis l’extérieur. Il est temps de repenser fondamentalement le système actuel.

Soutenir Lobbywatch.ch

Soutenir Lobbywatch.ch? CCP 89-584470-6 IBAN CH9209000000895844706

Nous suivre

Newsletter