LogoLobbywatch

Ne touchez pas au buffet!

31.03.2019 11:25 – Thomas Angeli

La ministre de la Défense, Viola Amherd, édicte des règles strictes pour ses officiers lorsqu‘ils traitent avec des compagnies d‘avions de chasse. C‘était pas trop tôt.

Il s’agit de nouveaux tons: Viola Amherd, chef du DDPS, interdit aux employés de son département d’accepter des invitations de fabricants d’avions. C’est ce que rapporte le «Aargauer Zeitung». L’accord de quelques milliards de francs pour les nouveaux avions de combat ne doit pas être torpillé par des reportages médiatiques ennuyeux sur les invitations et autres avantages pour les officiers et les employés de haut rang du DDPS.

Amherd tire ainsi le cordon d’arrachage que ses prédécesseurs Ueli Maurer et Guy Parmelin auraient pu utiliser, voire ont dû utiliser. Déjà lors du débat parlementaire sur l’acquisition du Gripen, qui a finalement été rejeté par la population, les médias ont fait état des invitations de l’ambassadeur de Suède aux membres des commissions de politique de sécurité du Conseil national et du Conseil des Etats. Déjà à cette époque, les Scandinaves avaient en ligne de mire des représentants de l’armée suisse, comme l’a révélé «Sveriges Radio».

Le prédécesseur d’Amherd, Guy Parmelin, aurait aussi dû savoir que les constructeurs d’avions faisaient pression pour que le diable s’en sorte. Le constructeur d’avions de combat Eurofighter, Airbus, par exemple, a sponsorisé le Breitling Sion Airshow en automne 2017 - officiellement un événement civil, mais avec de nombreux officiers des forces aériennes qui s’y sont donné rendez-vous. Et lorsqu’en juin 2018 au plus tard, le «Beobachter» a raconté comment cinq fabricants d’avions de combat ont été autorisés à se présenter devant les officiers des forces aériennes à Dübendorf (à un prix de 10 000 francs chachun), le chef du DDPS Parmelin aurait dû ordonner une distance aux lobbyistes.

Il ne s’est rien passé de tel. Au lieu de cela, la «Handelszeitung» a révélé début décembre que Saab, le fabricant du Gripen, avait engagé le porte-parole de la force aérienne, Christian Trottmann, comme responsable de la communication.

L’ambassade de Suède, en particulier, a une fois de plus agi avec peu de sensibilité. Le 6 décembre, elle a invité des officiers de haut rang et leurs épouses au Bellevue Palace pour célébrer la traditionnelle fête de la Lucie - pendant la session d’hiver de tous les temps et lors d’une soirée où les parlementaires se sont également amusés dans l’hôtel de luxe à Berne.

Seule la ministre de la Défense Viola Amherd semble maintenant prête à mettre fin aux liens entre les officiers et l’industrie de l’armement. Trottmann doit abdiquer en tant que porte-parole des forces aériennes, et le chef du DDPS interdit également à ses autres officiers d’entrer en contact avec des avionneurs. Selon un rapport de la «Aargauer Zeitung», les membres des Commissions de de politique de sécurité du Conseil national et du Conseil des Etats vont également renoncer à leurs invitations. A l’avenir, ils ne veulent plus assister aux événements des constructeurs d’avions de chasse.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

Soutenir Lobbywatch.ch

Soutenir Lobbywatch.ch? CCP 89-584470-6 IBAN CH9209000000895844706

Nous suivre

Newsletter