LogoLobbywatch

MISE À JOUR Plus de la moitié des nouveaux parlementaires déclarent leurs revenus 

15.06.2020 03:00 – Thomas Angeli

Lobbywatch.ch publie sa liste de transparence 2020. Les Verts se hissent en tête, le PS suit avec distance et les élu-e-s UDC refusent de dévoiler leurs gains.

Un vent nouveau semble souffler sur le Palais fédéral. Les nouveaux membres du Conseil national et du Conseil des États sont plus enclins à divulguer les revenus de leurs activités extraparlementaires que leurs prédécesseurs. Sur les 79 nouveaux élu-e-s, 46 (soit 58.2%) dévoilent leurs gains issus de mandats privés à la plateforme pour une politique transparente Lobbywatch.ch. Deux parlementaires déclarent également une partie de leurs indemnités.

La transparence varie fortement selon les partis. Sur les 23 nouveaux élu-e-s Verts, tous publient leurs revenus. Suit le PS, avec une part de 76.9%. Autrement dit, seulement trois quarts des nouveaux parlementaires socialistes communiquent leurs gains, alors que le parti soutient l’initiative populaire « Pour plus de transparence dans le financement de la vie politique ».

Les Verts libéraux affichent une part de 60% et le groupe du centre (PDC-PEV-PBD) 50%, tandis que celle-ci atteint 20% au PLR. L’UDC ferme la marche : aucun des onze nouveaux député-e-s ne souhaite dévoiler ses revenus provenant de mandats exercés dans des associations, des organisations ou des entreprises.

Ces résultats sont à la fois réjouissants et inquiétants, selon Otto Hostettler, coprésident de Lobbywatch.ch : « Le fait que la totalité des Verts nouvellement élu-e-s divulguent leurs gains nous donne espoir. À l’inverse, nous ne comprenons pas pourquoi l’UDC peine tant à accepter l’idée que les personnes occupant une fonction publique doivent déclarer les sources de leurs revenus. »

Il s’agit de la quatrième liste de la transparence publiée par Lobbywatch.ch. Pour diverses raisons, les résultats de la liste 2020 ne peuvent être comparés à ceux des années précédentes que partiellement. D’une part, la liste publiée à l’automne 2019 en vue des élections fédérales ne comprenait que les politicien-ne-s briguant un nouveau mandat. D’autre part, le début de la nouvelle législature en décembre dernier a marqué un véritable changement. Les membres du Conseil national et du Conseil des États doivent désormais préciser aux Services du Parlement s’ils exercent leurs mandats à titre honorifique ou contre rémunération. Lobbywatch.ch n’a saisi cette obligation de déclaration que pour les nouveaux parlementaires.

Voici la liste de transparence ainsi qu’une évaluation par groupes parlementaires.

Vérifiez par vous-même si les politiciens que vous avez élus divulguent leurs revenus. Si vous avez trouvé une personne dans la recherche sur Lobbywatch.ch, cliquez sur un de ses liens d’intérêt. Les députés transparents divulguent ici le montant qu’ils gagnent chaque année en travaillant pour une association, une entreprise ou une organisation. Toute personne qui divulgue ces informations de manière incomplète est considérée comme „partiellement transparente“ par Lobbywatch. Selon la loi, les membres du Conseil national et du Conseil des États doivent seulement indiquer si une activité est exercée à titre bénévole ou rémunéré - sans en préciser la portée financière. Selon Lobbywatch.ch, il s’agit d’un règlement inadéquat.

MISE À JOUR DU 16 JUIN 2020: Dans la version publiée la veille, les pourcentages n’étaient pas corrects. En outre, plusieurs parlementaires ont clarifié et complété leurs données après la publication, ce qui a nécessité un ajustement des chiffres.

Soutenir Lobbywatch.ch

Soutenir Lobbywatch.ch? CCP 89-584470-6 IBAN CH9209000000895844706

Nous suivre

Newsletter