LogoLobbywatch

L’espoir du prochain parlement

23.09.2019 03:01 – Thomas Angeli

Près des trois quarts des membres du Conseil national et du Conseil des Etats qui se représentent aux élections ne sont pas disposés à divulguer les revenus de leurs activités extra-parlementaires. C’est ce que montre la liste de la transparence 2019 de Lobbywatch.ch.

198 membres de l’Assemblée fédérale se représentent aux élections du 20 octobre. Lobbywatch.ch a donc voulu connaître leur position au sujet de la transparence des revenus issus de leurs activités extra-parlementaires. En d’autres termes, les rémunérations qu’ils auraient reçues pour des activités au sein d’associations, de conseils d’administration ou de conseils consultatifs. Ils n’ont pas été interrogés sur les revenus provenant de leur principale activité professionnelle. Lea résultats sont plutôt décourageants: même à quelques semaines des élections, près des trois quarts des candidats estiment qu’ils n’ont pas de comptes à rendre au public. Et ceci en dépit du fait que les revenus issus d’activités professionnelles avaient été exclus de l’enquête.

Parmi les parlementaires fédéraux approchés par Lobbywatch.ch, 125 n’ont donné aucune réponse ou ont décidé d’ignorer la question des revenus, confirmant simplement l’exactitude de leurs liens d’intérêt. Dix d’entre eux ont donné un aperçu partiel de leurs finances.

66 élus aux Etats ou au National font office de pionnier de la transparence: ils ont intégralement communiqué leurs revenus à Lobbywatch.ch – et donc aussi au public. Pour savoir de quels parlementaires il s’agit, il suffit de consulter la liste de la transparence 2019. Vous trouverez les chiffres et des informations sur les différents types de liens d’intérêt sur Lobbywatch.ch, en sélectionnant un lien d’intérêt donné pour l’élu concerné.

Comme en 2018, le PS est cette année encore en tête du classement des partis les plus transparents. Des trois quarts des membres de la faction socialiste ont communiqué leurs revenus. A la deuxième rang, suivez les verts avec 63.6%. Les Vert’libéraux et le PBD suivent au troisième rang avec 33.3% chacun. Les partis bourgeois obtiennent de nouveau de mauvais résultats avec 20% (PDC), 18.8% (UDC) et 16.7% (PLR).

Pour la première fois, Lobbywatch.ch a également procédé à une évaluation de la transparence par canton. Avec 100% de candidats sortants transparents, le canton du Jura est bien seul en tête du classement. Si l’on se concentre uniquement sur les cantons avec au moins cinq élus se représentant, c’est le canton de Vaud qui se distingue: près de la moitié d’entre eux divulguent leurs revenus.

*Valeur actualiser (25.9.2019) inclus les parlémantaires suivant: Angelo Barrile, Fabian Molina, Beat Jans, Claudia Friedl, Flavia Wasserfallen, Thomas Hardegger (alle SP), Roger Köppel, Mike Egger (beide SVP), Maya Graf (Grüne), Philipp Bregy (CVP).

Soutenir Lobbywatch.ch

Soutenir Lobbywatch.ch? CCP 89-584470-6 IBAN CH9209000000895844706

Nous suivre

Newsletter