LogoLobbywatch

L’espoir du prochain parlement

23.09.2019 03:01 – Thomas Angeli

PrĂšs des trois quarts des membres du Conseil national et du Conseil des Etats qui se reprĂ©sentent aux Ă©lections ne sont pas disposĂ©s Ă  divulguer les revenus de leurs activitĂ©s extra-parlementaires. C’est ce que montre la liste de la transparence 2019 de Lobbywatch.ch.

198 membres de l’AssemblĂ©e fĂ©dĂ©rale se reprĂ©sentent aux Ă©lections du 20 octobre. Lobbywatch.ch a donc voulu connaĂźtre leur position au sujet de la transparence des revenus issus de leurs activitĂ©s extra-parlementaires. En d’autres termes, les rĂ©munĂ©rations qu’ils auraient reçues pour des activitĂ©s au sein d’associations, de conseils d’administration ou de conseils consultatifs. Ils n’ont pas Ă©tĂ© interrogĂ©s sur les revenus provenant de leur principale activitĂ© professionnelle. Lea rĂ©sultats sont plutĂŽt dĂ©courageants: mĂȘme Ă  quelques semaines des Ă©lections, prĂšs des trois quarts des candidats estiment qu’ils n’ont pas de comptes Ă  rendre au public. Et ceci en dĂ©pit du fait que les revenus issus d’activitĂ©s professionnelles avaient Ă©tĂ© exclus de l’enquĂȘte.

Parmi les parlementaires fĂ©dĂ©raux approchĂ©s par Lobbywatch.ch, 125 n’ont donnĂ© aucune rĂ©ponse ou ont dĂ©cidĂ© d’ignorer la question des revenus, confirmant simplement l’exactitude de leurs liens d’intĂ©rĂȘt. Dix d’entre eux ont donnĂ© un aperçu partiel de leurs finances.

66 Ă©lus aux Etats ou au National font office de pionnier de la transparence: ils ont intĂ©gralement communiquĂ© leurs revenus Ă  Lobbywatch.ch – et donc aussi au public. Pour savoir de quels parlementaires il s’agit, il suffit de consulter la liste de la transparence 2019. Vous trouverez les chiffres et des informations sur les diffĂ©rents types de liens d’intĂ©rĂȘt sur Lobbywatch.ch, en sĂ©lectionnant un lien d’intĂ©rĂȘt donnĂ© pour l’élu concernĂ©.

Comme en 2018, le PS est cette annĂ©e encore en tĂȘte du classement des partis les plus transparents. Des trois quarts des membres de la faction socialiste ont communiquĂ© leurs revenus. A la deuxiĂšme rang, suivez les verts avec 63.6%. Les Vert’libĂ©raux et le PBD suivent au troisiĂšme rang avec 33.3% chacun. Les partis bourgeois obtiennent de nouveau de mauvais rĂ©sultats avec 20% (PDC), 18.8% (UDC) et 16.7% (PLR).

Pour la premiĂšre fois, Lobbywatch.ch a Ă©galement procĂ©dĂ© Ă  une Ă©valuation de la transparence par canton. Avec 100% de candidats sortants transparents, le canton du Jura est bien seul en tĂȘte du classement. Si l’on se concentre uniquement sur les cantons avec au moins cinq Ă©lus se reprĂ©sentant, c’est le canton de Vaud qui se distingue: prĂšs de la moitiĂ© d’entre eux divulguent leurs revenus.

*Valeur actualiser (25.9.2019) inclus les parlĂ©mantaires suivant: Angelo Barrile, Fabian Molina, Beat Jans, Claudia Friedl, Flavia Wasserfallen, Thomas Hardegger (alle SP), Roger Köppel, Mike Egger (beide SVP), Maya Graf (GrĂŒne), Philipp Bregy (CVP).