LogoLobbywatch

Amis russes 

24.05.2021 19:46 – Thomas Angeli

Trois personnalitĂ©s politiques veulent faire revivre le groupe d’amitiĂ© parlementaire Suisse-Russie. Pas discrĂštement, mais en organisant une grande fĂȘte dans le trĂšs chic hĂŽtel Bellevue Palace de Berne. Parmi eux: un invitĂ© de prestige - et des bailleurs de fonds inconnus.

Lorsque des groupes parlementaires sont fondĂ©s, cela ne fait gĂ©nĂ©ralement pas l’objet d’annonces. En de telles occasions, une poignĂ©e de politicien-ne-s se rĂ©unissent dans une salle de rĂ©union du Palais fĂ©dĂ©ral afin de traiter une question de maniĂšre transpartisane et chercher des solutions, et il-elle-s crĂ©ent le groupe sans trop d’histoires.

Le groupe d’amitiĂ© Suisse-Russie existait dĂ©jĂ  des annĂ©es plus tĂŽt. Pourtant, sa renaissance n’aura pas lieu simplement dans une salle de rĂ©union, mais au sein du bĂątiment le plus noble des environs : le « Bellevue Palace ». Le groupe invite tous les membres du Conseil national et du Conseil des États Ă  s’y rendre le 1er juin. Le prĂ©sident de la FIFA, Gianni Infantino, sera prĂ©sent, ainsi que l’experte en matiĂšre de lutte contre la corruption, Sylvia Schenk de Transparency Germany. La discussion sera prĂ©sidĂ©e par le conseiller municipal de Zurich et ancien prĂ©sentateur de tĂ©lĂ©vision Filippo Leutenegger. Selon le « Tages-Anzeiger », l’ambassadeur russe, Sergei Garmonin, est Ă©galement invitĂ©.

Ce ne sont « pas des claqueurs de Poutine », a expliquĂ© le coprĂ©sident dĂ©signĂ© Roland BĂŒchel (UDC, SG) au « Tages-Anzeiger » en faisant rĂ©fĂ©rence au large soutien politique de la prĂ©sidence : outre BĂŒchel, Fabian Molina (PS, ZH) et Heidi Z’graggen (Centre, UR) y siĂšgent Ă©galement.

Mais lorsqu’un groupe parlementaire convie des hĂŽtes dans l’un des Ă©tablissements les plus onĂ©reux de la ville et qu’il invite des personnalitĂ©s de premier plan, la question se pose inĂ©vitablement : qui finance cet Ă©vĂ©nement ?

Lobbywatch a interrogĂ© le co-prĂ©sident Roland BĂŒchel - et a Ă©tĂ© renvoyĂ© par celui-ci Ă  Filippo Lombardi, ancien membre du Conseil des États du Tessin. Lombardi avait Ă©tĂ© prĂ©sident du groupe parlementaire de 2014 Ă  2019. Ce n’est qu’aprĂšs une nouvelle enquĂȘte que BĂŒchel a finalement rĂ©pondu au sujet du financement : « L’association Alpine Arena for Friendship assure le budget de l’Ă©vĂ©nement avec des mĂ©cĂšnes, qui reste de toute façon dans des limites raisonnables. »

Mais oĂč cette organisation trouve-t-elle l’argent ? Lâ€ș« Alpine Arena for Friendship » a Ă©tĂ© fondĂ©e en 2017 par Lombardi, l’investisseur Ă©gyptien Samih Sawiris et le boucher et ancien prĂ©sident du conseil communal d’Andermatt Ferdi Muheim. L’objectif officiel de l’association est de promouvoir le dialogue interculturel et de faire connaĂźtre la rĂ©gion du Saint-Gothard. Cependant, quiconque consulte le site web de l’association ne peut s’empĂȘcher de soupçonner que ce dialogue est menĂ© principalement avec l’Europe de l’Est, c’est-Ă -dire avec la Russie, la GĂ©orgie et la BiĂ©lorussie.

Piquant : Filippo Lombardi Ă©tait dĂ©jĂ  considĂ©rĂ© comme un ami dĂ©clarĂ© de la Russie lorsqu’il Ă©tait membre du Conseil des États, alors mĂȘme que les armĂ©es de Poutine occupaient la CrimĂ©e et que le Kremlin Ă©tait internationalement ostracisĂ© pour cela. Lombardi entretient Ă©galement d’excellentes relations avec le dictateur biĂ©lorusse Alexandre Loukachenko. Une vidĂ©o de fĂ©vrier 2018 montre un match de hockey Ă  Minsk au cours duquel les vĂ©tĂ©rans du HC Ambri-Piotta (HCAP), prĂ©sidĂ© par Lombardi, ont jouĂ© contre une Ă©quipe qui comptait Loukachenko comme joueur. L’Ă©quipe du dictateur biĂ©lorusse a battu les vĂ©tĂ©rans d’Ambri 11-4, Loukachenko ayant rĂ©alisĂ© une passe dĂ©cisive.

Ce n’Ă©tait pas la premiĂšre fois que Lombardi faisait de la politique sous couvert de hockey sur glace : les vĂ©tĂ©rans du HCAP avaient dĂ©jĂ  fait un voyage de hockey Ă  Sotchi en 2013, oĂč Lombardi avait rĂ©ussi Ă  mettre une Ă©charpe du club autour du cou de Poutine pour un effet mĂ©diatique retentissant. Selon « Schweiz am Sonntag », le voyage a Ă©tĂ© sponsorisĂ© par l’oligarque russe Dmitry Bosov.

En revanche, l’identitĂ© de la personne qui paie la soirĂ©e des parlementaires au « Bellevue Palace » demeure un secret. Filippo Lombardi explique Ă  ce propos qu’il n’est plus membre de l’AssemblĂ©e fĂ©dĂ©rale et que c’est donc Ă  Roland BĂŒchel de rĂ©pondre. Ce dernier reste silencieux, et Lombardi n’a pas rĂ©agi non plus Ă  nos autres questions.